Archives du tag : Alfa Romeo

Le V10 Alfa Roméo qui n’a jamais vu la Formule 1

Formule 1 - Alfa Romeo

Alfa Roméo… Le nom est symbole des premiers titres de Champion du Monde de Formule 1 avec Giuseppe Farina et Juan Manuel Fangio en 1950 et 1951. Le constructeur italien a fourni des moteurs à Brabham (propriété de Bernie Ecclestone) de 1976 à 1979, avant de redevenir constructeur et fournisseur moteur jusqu’en 1988. Mais, dès 1985, le constructeur lancera un projet de moteur qui ne verra jamais le jour en Formule 1… Un V10.

1985 : La Fédération Internationale de l’Automobile annonce que le règlement moteur pour 1988 et surtout 1989 évoluera. Abandonnant le turbo au profit d’un bloc atmosphérique de 3.50 litres de cylindrée. Dès l’annonce, les projets se développent. Renault qui abandonne la Formule 1 fin 1986 active une cellule réduite pour concevoir le prochain V10. Honda présente dès 1988 ses futurs V10 et V12. La Scuderia Ferrari embauche John Barnard en 1986 pour travailler sur la 638 qui devait participer au Championnat du Monde de 1988 avec le V12 3.50 litres. Pendant ce temps, à Milan, Alfa Roméo est financé par les deniers publics de la Finmeccanica, ses V8 Turbo 1.50 litres propulsent ses propres monoplaces, mais la firme décide de devenir un simple motoriste à partir de 1986. Imitant Renault. Un accord est signé avec la petite équipe italienne Osella (mais sous l’appellation Osella) et Ligier à partir de 1987.

Lire la suite sur FanaticF1.com en cliquant ici

Publié dans Histoire F1 | Tagué , , , , | Commentaires fermés sur Le V10 Alfa Roméo qui n’a jamais vu la Formule 1

La dolce vita italienne des artisans F1 entre 1980 et 1996

2002 Minardi F1 Team - Mark Webber

Si Ferrari est la légende italienne de la Formule 1, elle a également attiré beaucoup d’aventures industrielles. Une quantité impressionnante de projets d’équipes italiennes de F1 ont vu le jour entre 1985 et 1995. Récit…

Je vous invite à découvrir la suite du récit sur FanaticF1.com en cliquant ici

Publié dans Histoire F1 | Tagué , , , , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur La dolce vita italienne des artisans F1 entre 1980 et 1996

GP du Japon 2014 – Paddock Confidences

GP Japon 2014

L’avenir de Caterham
Les huissiers de justice ont débarqué au Caterham Sport Limited (filiale et fournisseur de Caterham F1 Team), jeudi pour y saisir une monoplace d’essais 2013, le simulateur et plusieurs composants. Il semblerait que les nouveaux propriétaires cherchent une nouvelle solution pour l’avenir de l’équipe. Une nouvelle vente de part ou de l’intégralité de l’équipe n’est pas à exclure.

La Bourse ou la mort
Bloomberg a dévoilé que CVC Capital Partners envisageait d’introduire en Bourse de Singapour au printemps 2015 ses 35,5%. Mais des rumeurs à Suzuka précise que cette introduction ne pourra se faire que si aucune offre de rachat ne se précise d’ici la fin de l’année 2014.

Kimi et Ferrari
Raikkonen a indiqué à Suzuka, qu’il croyait au projet de restructuration de trois ans de la Scuderia Ferrari. Il est même dit que le champion finlandais a envie de prolonger l’aventure au-delà de 2015 et qu’il a exprimé sa volonté auprès de Marco Mattiacci qui étudie la proposition avec attention.

Nuclear Simona  vs Sauber
Après l’échec des projets commerciaux avec la Russie, Sauber essuie l’échec de son plan B avec Simona Di Silverstro. La jeune femme soutenu par un consortium énergétique nucléaire avait promis un chèque de 20 millions d’euros pour 2015, si la pilote réalisait au moins deux séances du vendredi en 2014. Sauf qu’il semblerait que le consortium n’ai pas accepté le devis de Sauber pour les deux séances en question. Des séances payantes donc. Le projet globale autour de la pilote qui était un plan de 6 mois est donc à l’abandon.

Le retour d’Alfa Roméo en F1 ?
Sergio Marchionne, le PDG du groupe FIAT/Chrysler a laissé entendre qu’un retour de la marque milanaise, Alfa Roméo en Formule 1 n’était pas impossible. En renommant des moteurs Ferrari pour un client par exemple. Mais, le PDG de FCA a précisé que c’est une idée à long terme.

24h du Mans pour JEV  un rire jaune ?
Motohiro Matsumara, le patron de Nismo, la branche sport de Nissan :  «  Jean-Eric … Qui? (Rires). Vraiment ne connais pas ce nom. Désolé. Je n’ai jamais entendu parler de lui. Bon d’accord, ce n’est pas vrai, je sais qui il est. Naturellement. Cependant, sachez que nous recherchons des pilotes qui devront être très rapide et compétitif… » Le projet LMP1 de Nissan prend forme… 

La date de la rupture
La date de la résiliation de contrat entre Fernando Alonso et la Scuderia Ferrari a été conclu le 10 Septembre 2014.

Publié dans Paddock Confidences | Tagué , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

FIAT, Alfa Romeo, Maserati et le sport sans la F1

alfa-romeoFace à des élèves de Pino et les journalistes de la Gazzetta dello Sport, le directeur du groupe FIAT, Sergio Marchionne,  a donné quelques informations sur l’implication sportive des marques Alfa Romeo et Maserati. Une implication qui ne se fera pas en Formule 1.

Il y a quelques temps, une rumeur indiquait que la marque Alfa Romeo pouvait faire son retour en ajoutant son nom sur des moteurs Ferrari. Le souvenir des deux marques en Formule 1 (1950-1951 et 1976 – 1984) permettait ce fantasme.

D’ailleurs pour la marque qui a permis le premier titre de champion du monde à Juan Manuel Fangio en 1951, Marchionne indique qu’un retour en Formule 1 sera impossible. Les marques du groupe ne doivent pas s’affronter dans les mêmes disciplines.

Alfa Romeo pourrait se diriger vers les 24h du Mans avec une technologie hybride. Tandis que Maserati pourrait se tourner vers l’IndyCar et proposer un kit aérodynamique pour 2012.

L’idée n’est qu’embryonnaire pour le moment, mais elle permet déjà d’abandonner l’idée d’un moteur V8 Ferrari badgé Alfa Romeo.

Publié dans Actualités, Business News F1 | Tagué , | Commentaires fermés sur FIAT, Alfa Romeo, Maserati et le sport sans la F1

Economie : VW et Alfa Romeo

vw-romeoSelon le site Automotive News Europe, le groupe Volkswagen souhaite racheter un constructeur automobile européen. La rumeur indique que les yeux du géant allemand se penche du coté d’Alfa Romeo, actuellement propriété de FIAT. Pourtant cette dernière n’a pas l’intention de vendre la marque de Milan.

Cette stratégie de VW a été dévoilé par deux haut responsables du groupe allemand qui prétendent qu’Alfa Romeo est la cible prioritaire, malgré le fait que FIAT aurait déjà dit « non » pour une vente au groupe allemand.

Reste une question : pourquoi VW et Alfa Romeo ? Pour les ventes (environ 150.000 unités par an), ce qui permettrait à l’allemand de rivaliser avec Toyota afin d’obtenir son objectif : être le constructeur N°1 dans le monde. Enfin Alfa Romeo dispose d’une image latine plus forte que SEAT par exemple et pourrait être une « Audi du Sud » proposant de forte personnalité.

Toutefois, il existe probablement une autre démarche de la part du géant allemand. En effet, voulant réduire drastiquement ses coûts de production, VW multiplie (en Asie du moins) les partenariats techniques (voir les discussions avec Proton), Alfa Romeo ayant besoin de moteur pour l’avenir, comme de plates formes, un accord pourrait être dans ce sens.

Spéculons le futur

Si toutefois, VW rachète Alfa Romeo, la marque pourrait alors revenir en Formule 1 à l’horizon 2013/2014. Ayant un passé prestigieux (1950-1951 et 1976 – 1985) dans la discipline reine, elle pourrait être un prétexte de retour à la compétition pour VW qui semble être fortement intéressé par le nouveau règlement moteur.

Publié dans Business News F1 | Tagué , , | Commentaires fermés sur Economie : VW et Alfa Romeo