F1 – Le pouvoir du mulet

donkey[Décryptage] L’idée de Stefano Domenicali de faire revenir le mulet après les événements de Monaco, soulève un autre problème. Un problème autrement plus important qui pourrait remettre en cause les fameux principes d’égalités de traitement politiques et techniques des pilotes.

Historiquement, le mulet a toujours servi de pression sur la négociation de contrat. Un pilote souhaitant un poste de N°1 dans son équipe, était prioritaire dans l’exploitation du mulet,  qui était pré-réglé pour lui. Tous les grands pilotes de l’histoire moderne de la Formule 1 ont été prioritaires sur le mulet :  de Berger chez Ferrari en passant par Mansell et même Button chez Williams,  lors de son transfert raté chez Williams en 2005.

Toutefois, si Ferrari relance l’idée du mulet, l’idée pourrait être de favoriser son double champion du monde et de changer sa politique pilote depuis 2007. Un retour en arrière qui ne serait pas judicieux,  alors que certains pilotes hésitent encore sur leurs destins. Car si Alonso est prioritaire sur le futur châssis Ferrari, les arguments de la Scuderia pour séduire un brillant second en lui promettant un statut de N°1 Bis volera en fumée.

Espérons que pour le spectacle et l’ambiance en piste, le retour du mulet n’arrive pas.




coded by nessus
Cette entrée a été publiée dans Analyses and taguée , . Placez un signet sur le permalien.
Concorda-La Theorie des Quanta

Les commentaires sont fermés.