Archives de la catégorie : Espionnage F1

Concorda – La Théorie des Quanta 10/10

Cover Concorda La Theorie des QuantaDernier des 10 premiers chapitres du Roman Concorda – La Théorie des Quanta, sorti le 18 Janvier (cliquez ici pour vous le procurer)

Vous pouvez aussi lire les 10 premiers chapitres intégralement en cliquant ici si vous le souhaitez

——————————————————

Le bagage léger, le port de tête haut, sûr d’elle. Des jambes à couper le souffle, retournant le regard des hommes, en uniforme ou pas, largement mis en évidence par la jupe droite de son tailleur Yves Saint Laurent. Alexandra Veltin passa facilement les contrôles de l’aéroport JFK International Airport de New York.

Elle retournait à Londres, la femme d’affaires n’était présente sur le sol américain que depuis quelques jours.

Tout était en règle.

La fine silhouette quitta le sol américain.

Sa mission accomplie.

<< Lire Chapitre 9

Publié dans Espionnage F1, Exclusifs, Mes ouvrages | Tagué , , , | Commentaires fermés sur Concorda – La Théorie des Quanta 10/10

Espionnage : FIA-Ferrari-Renault vs Mclaren et les dossiers

Après avoir obtenu de nouveaux éléments dans l’affaire d’espionnage, demain le Conseil Mondial va décider si oui ou non Mclaren sera exclu du championnat 2007 et 2008.
Voici donc, prétendument, les deux lignes de défenses de la FIA/Ferrari/Renault et celle de Mclaren.

Pour trio FIA/Ferrari/Renault, la stratégie depuis l’appel de la Fédération est de trouvé des preuves tangibles sur le fait que Mclaren utilise bien les documents Ferrari pour améliorer ses propres performances. L’affaire de la boite de vitesse de la MP4-22 est un indice de plus. La FIA va comparer les dessins et matériaux de la Mclaren et celle de la Ferrari F2007 dont elle dispose d’une copie.
Ferrari de son coté ne dispose de rien, hormis les preuves du parquet de Modène sur l’affaire de sabotage de Nigel Stepney, qu’elle pense résoudre en prouvant que le chef mécanicien a fait une faute grave contre Ferrari. Une affaire de Prudhommerie en quelque sorte.
Renault de son coté, Briatore surtout, intime de Alonso, aurait aidé à faire deux choses selon Ron Dennis : Perturber le double champion du monde en le parasitant de remarque sur le comportement du team Mclaren. Avec l’idée selon le manager anglais de crée un climat de tension pour que Alonso quitte l’équipe et retrouve Renault, ce qui gommerait la bévue de Briatore en 2005.

Pour Mclaren, la défense est double : D’abord prouver que Renault avait aussi trichés lors de ses deux titres en 2005 et 2006 et triche encore pour rattrapé son retard. Et prouver que la F2007 est composée d’éléments illégaux.
En effet, on peut se souvenir de l’affaire du Mass Dumper l’année dernière. Mclaren après l’avoir testé avait déclaré qu’elle n’arrivait pas à le faire fonctionné, hors l’équipe aurait simplement découvert que Renault ne l’avait pas déclaré à la FIA en 2005, expliquant que le système était un troisième amortisseurs. Mclaren a fait une réclamation et le système a été interdit lors du GP d’Allemagne 2006. Mais d’autres éléments moins médiatiques auraient été découverts par Ron Dennis qui compte bien s’en servir dans sa bataille contre le trio.

Autre dossier de défense, le document de 780 pages. L’équipe ayant reconnu les avoirs eu à sa disposition, ou plutôt des feuillets, le Conseil Mondial ne l’a pourtant pas sanctionné. Alors Mclaren compte se servir de ses documents pour prouvé que la Ferrari F2007 est doté de beaucoup d’élément illégaux et que la FIA laisse faire. L’affaire du fond plat mobile n’est que la partie visible de l’iceberg rouge.

Jeudi, Ron Dennis va juste démontrer qu’il ne payera pas pour ce que d’autre ont réalisés par le passé avec la clémence de la FIA. Si Mclaren tombe, Ferrari et Renault tombera avec lui.

Autre conclusion : Certain se sont posés la question de savoir, « Mclaren a des documents sur tout le monde ? » la réponse est oui. Car depuis l’affaire en 1998 des freins directionnels de la MP4-13, Ron Dennis dipose d’une section recherche sur la concurence qui se concentre sur la veille technologique de la concurence. Souvenir Ferrari 1999 reste encore présent dans les esprits et a prouvé que la FIA n’ira jamais contre un championnat surtout lorsqu’il arrive à son terme.
Publié dans Analyse, BlogF1, Espionnage F1 | 1 commentaire

Mclaren vs FIA : Qui a raison ?

La saison 2007 commence a tourné au règlement de compte personnel. Hier l’équipe Mclaren a amendé à hauteur de 50.000 dollars pour avoir utilisé une boite de vitesse de manière illégale.

Selon les termes des règlements de la FIA, une monoplace homologuée avant le début de saison doit passer un nouveau crash-test à chaque fois qu’elle intègre un nouvel élément important au cours de la saison.

Or la boîte de vitesses ultra-légère était nouvelle, mais n’avait pas été soumise au crash-test.

« Les commissaires considèrent que l’élément ayant passé le test (par la suite), la voiture était réglementaire en Hongrie », selon un communiqué de la FIA qui condamne donc le fait de « ne pas avoir fait les choses dans l’ordre », précise un porte-parole de la Fédération.

McLaren-Mercedes a souligné avoir prévenu de son propre chef la FIA le jeudi précédent les premiers essais libres du GP de Hongrie qu’elle « utiliserait une boîte de vitesses allégée« .

La Fédération a demandé à McLaren-Mercedes de lui fournir après la course hongroise des documents concernant cette boîte, ce qui fut fait avant le GP de Turquie.

« La FIA a alors prévenu McLaren que la voiture devrait repasser un crash-test avec la nouvelle boîte et l’équipe a donc décidé de ne pas utiliser cette boîte ultra-légère » à Istanbul, précise l’écurie.

Le 30 août, McLaren-Mercedes a soumis sa MP4-22 équipée de cette nouvelle boîte de vitesses au crash-test sous la supervision de la FIA qui a homologué la nouveauté. « Par conséquent, la boîte de vitesses ultra-légère sera utilisée lors du Grand Prix d’Italie », prévu dimanche et dont les premiers essais libres sont programmés vendredi, conclut l’écurie.

Voilà ce que l’on peu lire via l’AFP sur cette histoire, mais la presse anglaise a mis sont nez dans cette affaire et l’histoire est tout autre.

En effet l’équipe a d’abord indiqué qu’elle n’avait pas revue le design de sa boite car la FIA fait référence à l’article 16.1.2 du règlement : « N’importe quelle modification significative présentée par un changement de structure devra être examinée et exigera de passer un autre essai. « 

Hors au moment ou l’affaire a débuté la presse anglaise précise que cette boite n’est pas une modification de structure, Par structure ont entend composant et par composant ont entend dessin de pièce, Mais d’après plusieurs sites spécialisés, cette évolution de boite de vitesse est tout à fait normal à ce stade de la saison et presque toute les équipes font une chasse aux kilos sur l’arrière de leur machine. De plus Mclaren affirme avoir envoyé une lettre et un point de règlement que l’on oublie est un article qui stipule, et auquel Max Mosley a fait la promotion l’année dernière : l’article permet d’utilisé durant une course une nouveauté avant de le référé à la FIA, souvenez vous des Twin Tower de BMW à Magny Cours qui ont été supprimés ensuite pour des raisons de sécurité. Mais les équipes ont le droit de faire ce que Mclaren a réalisé en Hongrie.

En quelque sorte, la FIA fait payer une amende à une équipe, qu’elle a dans le viseur depuis 3 mois maintenant, parce que ses propres commissaires techniques, dirigé par Charlie Whiting, n’ont pas fait leur travail.

A l’heure actuelle, concernant cette affaire, l’amende de la FIA est une sanction préventive. Ce qui signifie que à partir de maintenant, la FIA souhaitera disposer des plans de cette évolution de boite de vitesse afin de les comparés à ceux dont elle dispose déjà sur la Ferrari F2007. Afin de prouver que les documents de la Scuderia, que Mclaren avait à sa disposition, ont bien permis de réaliser un transfert de technologie illicite.

L’équipe Mclaren a démentis avoir travaillé de manière illicite et précise avoir fait « comme d’habitude » en rapport avec le règlement technique de la FIA.

PS : le communiqué de l’AFP précise que Alonso était vainqueur du GP de Hongrie, hors non c’était Lewis Hamilton, ce qui prouve une fois encore que l’information est fébrile car venant directement d’un communiqué de la FIA. Mais oublie que l’équipe Mclaren avait déjà été sanctionné lors de ce Grand Prix et que ses points constructeurs ne lui ont pas été accordé. Belle boulette et beau cumul.

Publié dans Analyse, Analyse technique, Espionnage F1, FIA, Mclaren | Commentaires fermés sur Mclaren vs FIA : Qui a raison ?

Pourquoi un pacte de non agression ?

Juste après la décision du conseil mondial, le 26 Juillet, Jean Todt annonce à la presse du monde entier qu’un accord a été conclu entre Ferrari et Mclaren, et que suite à la décision du Conseil, l’accord est rompu. Mais pourquoi justement un tel accord ?

D’après Jean Todt, ce pacte aurait été conclu le 9 Juin, c’est-à-dire en pleine période de rumeur de sabotage entre Nigel Stepney et l’équipe Italienne.

Mais que dit justement cet accord ? Que défini t’il ? Et quel était son but ?

Son but était simple : réglé les problèmes entres équipes et ne pas passer par l’intermédiaire de la FIA, que les deux équipes, depuis les affaires de Monaco juge très influençable.
Que défini t’il ? Comme tout pacte, l’un est l’autre parti signataire sont d’accord pour faire des concessions, voir même des échanges. Hors effectivement, on a sut que l’équipe Mclaren a transmis des documents de sa propre machine à l’équipe de Marranello. Hors ce détail venant de la presse anglaise, très silencieuse sur ce sujet reste justement a souligné.

Au départ, l’accord était un pacte entre gentleman, qui a donc, non pas été rompu par Mclaren comme l’indique Ferrari, mais par Ferrari elle-même, car l’équipe Italienne a établi une action en justice sur le simple fait que Mclaren savait des choses sur sa machine. Mais personne n’a posé la question suivante :

Alors pourquoi un pacte entre les deux équipes a-t-il été conclu le 9 Juin ?

Publié dans Analyse, BlogF1, Espionnage F1 | Commentaires fermés sur Pourquoi un pacte de non agression ?

Le document de Ferrari sur l’affaire d’espionnage

Les documents du chef mécanicien de chez Ferrari, Nigel Stepney, toujours accusé d’avoir transmis à Mike Coughlan de McLaren les détails des contenus de la structure Ferrari, et 4 points de conception de la F2007, le document a été divulgué il y a 15 jours et représente la base de l’action judiciaire de l’équipe Italienne.

Les avocats de Ferrari prétendent qu’en mars, Nigel Stepney a envoyé trois mails à son ami Mike Coughlan au sujet d’un « dispositif de fond plat » non spécifié, mais également sur un séparateur d’aileron arrière (qui augmente l’appui aérodynamique vers le bas) sans oublier une information technologie destinée à abaisser le plancher de la Ferrari.

Un document obtenu par The Guardian et par le journal italien, Corriere della Sera indique également que, lors d’une réunion entre les deux hommes à Barcelone fin avril, Nigel Stepney a donné à Mike Coughlan, un diagramme sur le dispositif de freinage employé par Ferrari qui précise comment les disques de freins fonctionnent sur la F2007.

Nigel Stepney, qui est un suspect en Italie, a nié avec fermeté les accusations rendues publiques par ses employeurs. Ce mois, il lui a été demandé de raconter sa rencontre avec Mike Coughlan en Espagne. Selon ses dires cela était une rencontre entre de vieux amis. Les rapport entre les deux hommes est au centre d’une biographie de neuf pages élaborée par les avocats de Ferrari qui a été déposée à la haute cour de Londres, le 20 juillet. Il représente une partie des démarches apportées par l’équipe italienne contre Mike Coughlan et son épouse, elle aussi complice dans cette affaire.

Les avocats de Ferrari tracent les origines de ces trois mails, ils prétendent que Mike Coughlan les a reçu sur son adresse mail chez McLaren, c’est-à-dire à son travail. Ils réclament donc à l’équipe McLaren, l’historique de la boite électronique de leur ancien employé afin d’y découvrir le message sur le « plancher mobile ». Les italiens soupçonnent que MikeCouglhan l’ait montré à Martin Whitmarsh qui aurait ensuite demandé à Paddy Lowe, le directeur de la technologie de McLaren de révéler l’affaire à la presse.

Cette version des événements est et sera contesté par McLaren. L’équipe Anglo-Allemande a dit que Coughlan a reçu l’information de Stepney mais n’importe quel employé de McLaren autre que l’individu soupçonné ne sera poursuivi par Ferrari. Les avocats de l’équipe italienne insistent sur le fait que Coughlan, au contraire, est allé jusqu’en haut de sa hiérarchie, car après le Grand Prix d’Australie, le 18 Mars, Jonathan Neal, le directeur de la gestion de Mclaren a indiqué qu’il était au courant de certaine chose par E Mail. Mais l’affaire du fond plat mobile date de plus longtemps car depuis les derniers essais de Bahrain, l’équipe Mclaren avait des soupçons sur la nouvelle Ferrari, à leur sens, subitement performante.

Ensuite il y a l’affaire des Freins de la F2007 que Steypney aurait transmis à Coughlan, ce document montre des diagrammes et un rapport et des plans. Le diagramme, d’après les avocats Italiens, aurait été montré à Rob Taylor, le chef de conception de Mclaren, dés le lundi après la course du GP d’Espagne. Le document représente 780 pages A4 et A3, ainsi que 5 schémas.

Ferrari réclame le 25 mai, que Coughlan a montré au moins deux pages à Neale. Ceci a été nié par McLaren qui, le 16 juillet, a dit que Coughlan a tenu secret ses donnés en provenance de Ferrari et qu’aucun autre membre de l’équipe n’a été mis au courant avant le 3 Juillet, le jour où elle a annoncé sa suspension.

Selon Ferrari, le document de 780 pages, inclus la plupart des documents techniques nécessaires pour concevoir, usiné, construire, vérifier, examiner, développer une Formule 1. Il y avait des détails des conceptions aérodynamique, de composant de conceptions, de suspension, de boîte de vitesse, hydrauliques, d’eau, de carburant de poids de la F2007 . Les documents ont également inclus des rapports sur les vérifications techniques, qui montrent les composantes clés de la F2007, des images des détails de la voiture et les informations financières concernant le budget de Ferrari .

Le fait que le concepteur en chef de McLaren les ait eus en sa possession a donné à son équipe un avantage injuste par rapport à Ferrari, les avocats de l’équipe italienne maintiennent leurs accusations. Les documents, de Ferrari, ont permis à Coughlan d’identifier les forces de Ferrari et les faiblesses et comparer les philosophies de McLaren et celle de Ferrari.

Un appel de l’avocat de Coughlan n’a pas été retenu. Le porte-parole de McLaren a refusé de présenter ses observations sur les dernières révélations. Le 4 juillet, McLaren a indiqué qu’il avait invité la FIA «  à procédé à un examen complet de ses voitures pour prouver que l’équipe n’a tiré bénéfice d’aucune propriété intellectuelle d’un autre concurrent « .

L’acte d’accusation

 » Entre mars et juillet 2007 elles [McLaren] a eu en sa possession, non autorisée, des documents et des informations confidentielles appartenant à Ferrari, y compris les informations qui pourraient être employées pour concevoir, usiné, construire, vérifier, examiner, développer et/ou courir une F2007″

McLaren sont appelés pour une infraction de l’article 151c du code sportif international qui précise que  » toute conduite frauduleuse ou quelles acte préjudiciel aux intérêts de toute concurrence ou aux intérêts du sport automobile en général « .

Publié dans BlogF1, Espionnage F1 | Commentaires fermés sur Le document de Ferrari sur l’affaire d’espionnage

L’affaire Ferrari-Mclaren Mercedes…et maintenant ?

Le souffle retombe après la décision de l’affaire d’espionnage entériné par le Conseil Mondial de la FIA à Paris la semaine dernière. Et tandis que Ferrari crie son indignation sur tous les médias de la terre au sujet de la décision, le sentiment général dans le cercle de la F1 semble être que justice a été faite… Point !

Et maintenant ?

Est-ce que Luca di Montezemolo avait raison en disant :  » Cette histoire n’est pas encore finie ? «  Probablement oui, car certaines personnes à Maranello semblent avoir l’esprit de vengeance ! Mais la question à laquelle, elles doivent répondre est jusqu’où peuvent aller les investigations ?

Comme l’indique le site web GrandPrix.com : Actuellement, Ferrari dispose d’une option ! Celle de faire un procès dans le civil avec une connotation criminelle envers McLaren Mercedes. Mais vu qu’elle n’avait pas assez de preuves pour convaincre le Conseil Mondial, il est difficile d’imaginer qu’avec les mêmes éléments, ou d’autre éléments obtenus par la suite, elle fera pencher la balance en sa faveur. Par contre obtenir une action pour délit criminel semble plus facile pour la Scuderia, mais McLaren a des arguments très solides. Surtout qu’une affaire de piratage sur les ordinateurs de l’équipe McLaren a été révélée un mois après que l’affaire ait été découverte. Mauvaise idée pour la Scuderia qui a été tracé par les informaticiens de l’équipe de Woking, il semble que cet élément a été essentielle lors de la décision finale.

Le problème aussi dans une action en justice publique, c’est la lenteur de la procédure, et la FIA entérine les résultats après chaque fin de saison, sans revenir en arrière, donc Ferrari ne pourra pas changer le cours de l’histoire, ni changer le règlement. De plus, la FIA pénalise toujours les équipes qui procèdent à des actions en justice publique.

Enfin que signifie la menace de Nigel Stepney qui avoue qu’il donnerait des noms et des révélations importantes sur Ferrari, si l’action dérape… Ce qui pourrait être dramatique pour la Scuderia, Michael Schumacher et même Jean Todt. Mais confronté à une suspension de 30 ans d’exercice dans le sport automobile qu’il connaît par cœur, l’anglais préfère se taire et ne souffle mot, même devant le Conseil Mondial lors de son audition.

Pacte de non agression

De révélations en révélations, le patron de Ferrari, Jean Todt a indiqué qu’un pacte entre McLaren et Ferrari était avait été conclu en début d’année pour éviter la situation actuelle : C’est-à-dire d’aller demander l’arbitrage de la FIA pour une affaire relativement trouble ! Jean Todt a indiqué que l’accord avait été signé le 9 Juin 2007. Mais ce que Jean Todt ne dit pas, c’est que depuis cette date, des documents McLaren ont été diffusé chez Ferrari en toute bonne foi sur les Mclaren MP4-22, le fameux donnant-donnant. Mais le pacte est maintenant définitivement terminé selon Jean Todt.
Réglement de compte ?

L’affaire fait des vagues et la FIA finalement quelques heures après la décision explique par communiqué de presse, qu’elle n’approuve pas que les membres du Conseil Mondial parlent aux médias. Elle vise surtout Luigi Macaluso, un des membres du Conseil et un ancien rival de Max Mosley. «  J’étais le seul a essayé d’expliquer que McLaren était coupable » lance Luigi Macaluso aux médias italiens.  » Pour moi, ils sont coupables. C’est clair !  »

C’est plutôt pas très clair, étant donné que Ron Dennis a précisé en sortant de l’audience à tous les journalistes présents, que la décision du Conseil Mondial avait été unanime…

La FIA clarifie…

Deux heures après le premier communiqué, la FIA indique que Luigi Macaluso, le président de la FIA-CIK avait dû se tromper en annonçant qu’il était contre la décision de ne pas punir l’équipe McLaren. Pour la FIA, les déclarations de Luigi Macaluso ont été prises hors contexte. Quelques jours après, les médias ont pris un malin plaisir a indiqué que Luigi Macaluso était le seul membre italien de la commission.

Rappel via BusinessF1 : Luigi Macaluso est un ami de Piero Ferrari et de Luca di Montezemolo depuis les années 60. Il est un supporter de Ferrari depuis très longtemps. L’homme a des intérêts avec l’équipe italienne… En 1982, il a racheté le fabricant de montres Girard-Perregeaux, d’ailleurs cette marque fabrique des montres pour Ferrari depuis 25 ans…

Abonnez vous aux actualités de FanaticF1 :
Publié dans Analyse, BlogF1, Espionnage F1 | Commentaires fermés sur L’affaire Ferrari-Mclaren Mercedes…et maintenant ?

Le préjudice de Mclaren en cas de sanction

Suite à l’annonce de la FIA de ne pas sanctionné l’équipe Mclaren Mercedes, le patron du team de Woking a déclaré :  » Il n’y a aucun doute que les derniers 24 jours ont été difficile sur plusieurs niveau mais nous avons reçu de nos commanditaires, associés et du public un grand soutient. Mclaren a montré que son engagement envers la Formule 1 était de longue date et que nous avons toujours été honnête et intègre. Maintenant, nous avons un championnat du monde à gagner. Par conséquence nous avons l’intention de maintenir notre rythme et priés pour que rien nous pénalisent. »

En effet, la FIA a annoncé que si des preuves de tricheries sont trouvées, l’équipe Mclaren serait pénalisée pour 2007 et 2008, c’est-à-dire, interdite de championnat.
Hors beaucoup de mensonge sont racontés sur les sommes préjudiciaires de telle ou telle perte. Surtout que l’on ne parle que des revenus FOM en général.

Effectivement, si Mclaren est déclassé en 2007, elle perdra 45 millions d’euros de revenu FOM, et si Ferrari n’est pas championne du monde en 2007, gagnera que 40 millions d’euros, car elle n’à plus droit à sa prime spécifique maintenant.

Hors non, ce n’est pas le cas, certes la perte financière de la FOM sera effective, et même pénalisante en plus, car si l’équipe Mclaren ne participe pas à la saison 2008, elle devra payés une amande de 300.000€ par voiture et par GP d’absence, soit environ 10 millions d’euros que l’équipe Mclaren devra débourser à Bernie Ecclestone en 2008 sans avoir de revenu FOM pour 2009 !

Mais c’est aussi la perte de ses sponsors qui est en jeux, et là l’équipe Mclaren accusera une perte de 1 milliard de dollars pour 2007 et 2008, plus la mauvaise publicité engendré, et l’on atteint rapidement les 2 milliards de dollars de dégâts financier, d’image et même pire de préjudice morale pour son personnel avec sûrement un licenciement de près de 1000 personnes, voir mettre ses 1000 personnes en chômages techniques. Avant un retour en 2009, ce qui coûterait aussi chère.

Publié dans Analyse, BlogF1, Espionnage F1, Mclaren | Commentaires fermés sur Le préjudice de Mclaren en cas de sanction