Archives du tag : Frederic Vasseur

Note du Mardi – Renault en mode legacyquel

Note du mardiRenault en 2018 entamera sa troisième saison de Formule 1 en tant que constructeur. Il est intéressant de constater que ce retour de la marque à l’ovale est en réalité un remake du précédent. En rupture avec le projet initial.

Lorsque Frédéric Vasseur a été introduit dans le projet Renault F1 en 2016.L’objectif était simple : faire comme Mercedes. Pour cela, après une saison 2016 de transition, hérité du précédent propriétaire, l’année 2017 devait être la première véritable saison du constructeur. La signature de Nico Hulkenberg et des discussions avec Fernando Alonso ressemblait furieusement à un remake Nico Rosberg/Michael Schumacher en 2010. Les luttes internes ont eu raison de ce projet. Définitivement.

Retour vers le futur

2017 est donc une nouvelle base, un remake même. Nico Hulkenberg est présent pour un contrat de trois saisons (2017/2018 et 2019) contre un salaire de 8 millions d’euros par année. Toutefois son rôle ressemble à Jarno Trulli en 2002 et 2004. L’introduction de Carlos Sainz en 2018 ressemble à celle de Fernando Alonso en 2003 à 2006. En réalité, la saison 2017 de Renault est un remake de 2002.

En 2002, Renault F1 Team a terminé 4ème du championnat derrière Ferrari, Williams et McLaren, sans réaliser un podium. En 2003, l’équipe française a terminée encore 4ème du championnat, avec une victoire et surtout 5 podiums. Une progression importante.

En 2017, après le GP des Etats-Unis, l’équipe est 7ème, mais très proche de la 5ème place et dans une bonne dynamique par rapport à Toro Rosso et Williams en cette fin de saison.

Coté line-up, le contrat de Carlos Sainz n’est qu’un prêt, toutefois la prolongation de Max Verstappen et la prochaine prolongation de Daniel Ricciardo jusqu’en 2020, laisse entendre un établissement de l’espagnol jusqu’à la fin de la décennie avec Renault.  Alain Prost estime que Sainz Jr sera le fer de lance du projet du losange. Comme Fernando Alonso il y a 15 ans.

Il est intéressant de comparer les époques. Mais, même si l’histoire se répète souvent en Formule 1, il est rare que cela soit en rapport avec la même équipe. Toutefois l’histoire de l’usine d’Enstone est aussi troublante. Entre 1992 et 1995, Benetton avait une logique, qui a été reprise par Renault entre 2002 et 2005. A l’époque il y avait un homme commun aux deux époques : Flavio Briatore. Appliquant les mêmes recettes. Jamais deux sans trois donc…mais cela démontre aussi le peu d’imagination de construire une nouvelle histoire pour la marque française. Vivre sur son succès passé pour espérer…

Publié dans Entrepreneurs, F1 Leaders, Management, Note du Mardi | Tagué , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Note du Mardi – Renault en mode legacyquel

GP Autriche 2017 – Paddock Confidences

Gorge Sainz Profonde

la rumeur indiquant Max Vestrappen signant chez Ferrari pour 2018, provient de Carlos Sainz. Le pilote espagnol, lassé depuis une saison de pas pouvoir s’exprimer sur la piste avec une voiture plus compétitive qu’une Toro Rosso a été sévèrement réprimé pour sa fausse information. On parle d’une amende. L’ambiance est désormais tendue entre l’entourage du pilote espagnol et la marque autrichienne. Au point de compromettre l’avenir de Sainz dans le paddock…

Le retour de Stefan GP

Alors que la tendance pour montrer le dynamise nouveau de la Formule 1 indique l’introduction de nouvelles équipes à l’horizon 2019/2020, une vielle connaissance est revenue brièvement sur le devant de la scène médiatique : le serbe Zoran Stefanovic. L’homme qui voulait faire courir de force des Toyota TF110 en 2010. Sans l’accord de la FIA. l’homme a obtenu le bail pour établir son équipe à Parme et à signé avec le mystérieux Enrique Scalabroni (souvenir Asiatech) pour trouver un contrat avec une soufflerie. Reste la question du financement…

Vasseur en approche chez Sauber

Frederic Vasseur serait le candidat le plus sérieux pour reprendre le poste de Monisha Kalterborn chez Sauber pour cette deuxième partie de saison. Il semblerait que Longbow Capital découvre l’ampleur de la tâche de restructuration qu’il faudra mettre en place avant que leur business plan soit réalisé.

Publié dans Paddock Confidences | Tagué , , , , , , , , | Commentaires fermés sur GP Autriche 2017 – Paddock Confidences

GP Malaisie 2016 – Paddock Confidences

Malaisie 2016 GP F1Le contrat de Bottas

Si Bottas a prolongé son contrat avec Williams jusqu’en 2018 au minimum, le pilote finlandais disposerait d’une clause dans son contrat indiquant qu’il peut être libéré gratuitement, si une équipe du top 3 du championnat des constructeurs le sollicite durant son nouveau contrat.

Sainz et Renault

Frederic Vasseur a été vu avec Christian Horner en grande discussion. Le sujet ? Carlos Sainz. Red Bull souhaite garder le pilote espagnol pour 2017 chez Toro Rosso pour assurer une année de transition. La marque autrichienne ne souhaitant pas avoir deux pilotes sans expériences de la F1 dans l’équipe STR l’an prochain. Mais il est possible que pour 2018…

Vasseur sur le départ ? 

La pression monte chez Renault Sport F1. Cyril Abiteboul multipliant les interventions médias depuis la course de Singapour, la rumeur du paddock de Sepang indique que Frederic Vasseur pourrait quitter l’écurie du constructeur français à la fin de la saison.

Perez et Force India

Tout cela pour ça ? Cela semblerait être le cas. Le mexicain Sergio Perez aurait en réalité signé un pré accord avec Force India au début de l’été, mais ne trouvant pas une équipe compétitive pour 2017, serait contraint de continuer une saison supplémentaire avec l’écurie indienne.

Ericsson et Sauber

La dernière sortie médiatique de Marcus Ericsson indiquant qu’il pourrait quitter Sauber à la fin de la saison 2016 a étonné. La raison principale ? le pilote suédois souhaite bénéficier d’un salaire de pilote de course (on parle de 750.000 euros). De son côté Felipe Nasr a eu l’assurance de la part de Banco do Brasil de le soutenir auprès d’une autre équipe pour 2017.

 

 

Publié dans Paddock Confidences | Tagué , , , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur GP Malaisie 2016 – Paddock Confidences

Note du Mardi – Renault et la musique d’avenir

Note du mardiDepuis la reprise du championnat du monde fin Août, la direction de Renault Sport F1 semble en désaccord sur l’élan stratégique à prendre. Un conflit entre deux hommes : Fréderic Vasseur et Cyril Abiteboul. Provoquant des retards sur la direction à prendre…

Le premier est le Directeur de la compétition de l’équipe Renault Sport F1 Team, le second Directeur Général de Renault Sport F1 Team. Dans le détail, Vasseur, gérait l’équipe dans son ensemble au quotidien, tandis qu’Abiteboul était dévolue sur les moteurs à Viry-Chatillon et à Enstone. Depuis Juillet, ce dernier va concentrer ses efforts sur Enstone, tandis que le second a été nommé Team Manager et basé à Viry-Chatillon.  Pour simplifier l’explication, Abiteboul va s’occuper de l’administratif (finance, RH, marketing, communication et politique), tandis que le second va s’occuper de rendre le plus performant possible l’équipe.

Un éclairage nécessaire pour comprendre la situation sur l’avenir de la structure Renault Sport F1 Team.

La vague des rumeurs

A Singapour, la dernière rumeur indiquait que le duo de pilote Toro Rosso (Carlos Sainz et Danii Kvyat) irait chez Renault, en échange d’un profond rabais sur le coût du moteur Renault en 2017. Aussi folle pouvant être cette rumeur, elle fait échos à celle, avant l’été indiquant le rachat du contrat de Carlos Sainz par Renault, en échange d’un moteur français gratuit pour 2017. La piste Sainz avait à l’origine sondé par Fréderic Vasseur, fin mai 2016. Sans succès jusqu’alors.

L’histoire du moteur gratuit en échange des pilotes, inspire une autre réflexion : Fréderic Vasseur, dans ses nouvelles fonctions de Juillet, a pour mission les relations avec les clients de Renault. Mais qui signe les contrats ? Abiteboul. Donc si un moteur est gratuit en échange d’un contrat, ce n’est logiquement pas Vasseur qui peut le promettre, mais bien Abiteboul.

Dans la même réflexion, il est indiqué que Kvyat serait soutenu à hauteur de 20 millions d’euros par des partenaires russes pour 2017. La piste Sergio Perez, s’accompagne aussi de l’arrivée des sponsors mexicains de ce dernier (on parle aussi de 20 à 40 millions d’euros). Hors qui a pour mission de financier, marketing et communication ?

Par élimination, les pistes Bottas et Massa seraient du fait aussi de Vasseur. Idem pour l’idée de prolonger Magnussen.

La jeunesse avant tout, mais…

Les deux hommes, toutefois en désaccord sur le choix des pilotes, sont d’accords sur un point : miser sur des jeunes. Esteban Occon pourrait être une solution médiane par défaut. Mais le choix du second pilote Renault Sport F1 Team révélera qui a pris le pouvoir dans le projet pour les saisons avenirs.

Publié dans Management, Note du Mardi | Tagué , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Note du Mardi – Renault et la musique d’avenir