Archives du tag : Esteban Occon

GP Hongrie 2017 – Paddock Confidences

GP Hongrie 2017 - Renault RS17Poker moteur
Si Helmut Marko s’amuse des rumeurs autour du moteur Honda dans la prochaine Toro Rosso, l’annonce du prolongement de Ferrari avec Sauber cache une autre vérité : la Scuderia ne voulait pas être forcé de propulser l’équipe de Woking en cas de départ de Honda. Sur le papier, Ferrari avec Haas n’avait que deux équipes pour 2018 (Sauber avait à l’époque un pré contrat avec Honda qui a été annulé depuis), donc la FIA pouvait demander la Scuderia à proposer son moteur à McLaren. Une hérésie…

L’idée d’aujourd’hui est un échange moteur entre Toro Rosso et McLaren et entre Honda et Renault pour… 2019. Car il semblerait que l’année 2018 restera sous la forme d’un statuquo technique pour tout le monde…

Silly Season
Les derniers échos indiquent que Sébastian Vettel et Kimi Raikkonen prolongeraient l’aventure Ferrari pour une saison (2018), Fernando Alonso prolongerait chez McLaren pour 2018 également. Jenson Button discute avec Williams et Sergio Perez espère un renouvellement de contrat avec Force India pour le GP de Belgique. Le deuxième volant Renault, autrefois convoité par Carlos Sainz qui prolongerait avec une baisse de salaire son bail avec Toro Rosso…

Ocon ne se fait pas que des amis
Du talent certes, toutefois le jeune français n’est que moyennement apprécié dans le paddock. Sergio Perez n’a pas réellement apprécié les déclarations de son équipier en marge du GP d’Angleterre et l’a fait savoir aux dirigeants de Mercedes et Force India. Dernièrement, Daniel Ricciardo, pas vraiment un frondeur, a annoncé à la radio de la Séance 3 du GP de Hongrie qu’il n’était pas fan d’Ocon, n’aimant pas son comportement en séance libre. Même médiatiquement, le jeune homme parait un peu trop hautain et supérieur. Attention…

 

Publié dans Paddock Confidences | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur GP Hongrie 2017 – Paddock Confidences

GP Brésil 2016 – Paddock Confidences

Lewis Hamilton GP Brésil 2016 hommage Ayrton Senna F1L’avenir de Wehrlein 
L’annonce d’Esteban Occon chez Force India a été une surprise, tant il semblait évident que c’était Pascal Wehrlein qui devait remplacer Nico Hulkenberg dans l’équipe indienne. Cela n’a pas été le cas et le jeune pilote allemand n’a pas vraiment compris la situation et l’a exprimé dans le paddock d’Interlagos.  La raison du choix d’Occon soit son caractère affable et ses commentaires techniques appréciés. Mais il semblerait que la raison soit ailleurs…

Adieux Petrobras ? 
Le pétrolier brésilien quittera vraisemblablement Williams en fin de saison, profitant du départ de Felipe Massa. L’intérêt technique serait fortement réduit (Petrobras devait produire son propre carburant du moteur Mercedes pour le compte de Williams cette saison et au-delà) et les problèmes politiques dont souffre l’entreprise publique depuis 18 mois rendront le retrait plus sage.

l’argent de FIAT chez Ferrari
Très déçu par l’utilisation de l’argent du constructeur italien pour la saison 2016 de la Scuderia Ferrari, Sergio Marchionne a laissé entendre que le groupe FCA investira plus en 2017 et jusqu’en 2019, mais en échange d’un contrôle des dépenses et d’investissements plus rigoureux. Traduction : la main mise de FIAT sur Ferrari sera encore plus grande en 2017.

Nasr et Ericsson chez Sauber en 2017 ? 
Le nombre de place se réduisant, Felipe Nasr et Marcus Ericsson envisagent sérieusement de continuer l’aventure avec Sauber…par défaut. Nous entendons que Ericsson est un déçu des négociations avec Renault (en replacement de Palmer) et que Nasr n’a pas convaincu Haas. Une prolongation chez Sauber devrait toutefois s’accompagner d’une hausse de commandites.

Formule E et Ferrari
Alors que Audi, Mercedes-Benz et BMW visent la Formule E à la fin de la décennie. Ferrari ne compte pas participer à ce championnat, enfin pour Maurizzio Arrivabene, car du côté de Sergio Marchionne « ce serait possible. » L’illustration des contradictions de la Scuderia Ferrari en 2016.

Tension médiatique entre Mercedes et Red Bull
Intéressante joute verbale entre Toto Wolff et Helmut Marko concernant la gestion du pilote Max Verstappen et plus largement de la gestion des pilotes dans une équipe. Une joute n’ayant aucun intérêt notable, mais qui est intéressante, car elle met Mercedes et Red Bull à égalité et force la marque à l’étoile a redescendre de son trône.

 

Publié dans Paddock Confidences | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur GP Brésil 2016 – Paddock Confidences

Note du Mardi – Renault et la musique d’avenir

Note du mardiDepuis la reprise du championnat du monde fin Août, la direction de Renault Sport F1 semble en désaccord sur l’élan stratégique à prendre. Un conflit entre deux hommes : Fréderic Vasseur et Cyril Abiteboul. Provoquant des retards sur la direction à prendre…

Le premier est le Directeur de la compétition de l’équipe Renault Sport F1 Team, le second Directeur Général de Renault Sport F1 Team. Dans le détail, Vasseur, gérait l’équipe dans son ensemble au quotidien, tandis qu’Abiteboul était dévolue sur les moteurs à Viry-Chatillon et à Enstone. Depuis Juillet, ce dernier va concentrer ses efforts sur Enstone, tandis que le second a été nommé Team Manager et basé à Viry-Chatillon.  Pour simplifier l’explication, Abiteboul va s’occuper de l’administratif (finance, RH, marketing, communication et politique), tandis que le second va s’occuper de rendre le plus performant possible l’équipe.

Un éclairage nécessaire pour comprendre la situation sur l’avenir de la structure Renault Sport F1 Team.

La vague des rumeurs

A Singapour, la dernière rumeur indiquait que le duo de pilote Toro Rosso (Carlos Sainz et Danii Kvyat) irait chez Renault, en échange d’un profond rabais sur le coût du moteur Renault en 2017. Aussi folle pouvant être cette rumeur, elle fait échos à celle, avant l’été indiquant le rachat du contrat de Carlos Sainz par Renault, en échange d’un moteur français gratuit pour 2017. La piste Sainz avait à l’origine sondé par Fréderic Vasseur, fin mai 2016. Sans succès jusqu’alors.

L’histoire du moteur gratuit en échange des pilotes, inspire une autre réflexion : Fréderic Vasseur, dans ses nouvelles fonctions de Juillet, a pour mission les relations avec les clients de Renault. Mais qui signe les contrats ? Abiteboul. Donc si un moteur est gratuit en échange d’un contrat, ce n’est logiquement pas Vasseur qui peut le promettre, mais bien Abiteboul.

Dans la même réflexion, il est indiqué que Kvyat serait soutenu à hauteur de 20 millions d’euros par des partenaires russes pour 2017. La piste Sergio Perez, s’accompagne aussi de l’arrivée des sponsors mexicains de ce dernier (on parle aussi de 20 à 40 millions d’euros). Hors qui a pour mission de financier, marketing et communication ?

Par élimination, les pistes Bottas et Massa seraient du fait aussi de Vasseur. Idem pour l’idée de prolonger Magnussen.

La jeunesse avant tout, mais…

Les deux hommes, toutefois en désaccord sur le choix des pilotes, sont d’accords sur un point : miser sur des jeunes. Esteban Occon pourrait être une solution médiane par défaut. Mais le choix du second pilote Renault Sport F1 Team révélera qui a pris le pouvoir dans le projet pour les saisons avenirs.

Publié dans Management, Note du Mardi | Tagué , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Note du Mardi – Renault et la musique d’avenir