Archives du tag : Petrobras

GP Brésil 2016 – Paddock Confidences

Lewis Hamilton GP Brésil 2016 hommage Ayrton Senna F1L’avenir de Wehrlein 
L’annonce d’Esteban Occon chez Force India a été une surprise, tant il semblait évident que c’était Pascal Wehrlein qui devait remplacer Nico Hulkenberg dans l’équipe indienne. Cela n’a pas été le cas et le jeune pilote allemand n’a pas vraiment compris la situation et l’a exprimé dans le paddock d’Interlagos.  La raison du choix d’Occon soit son caractère affable et ses commentaires techniques appréciés. Mais il semblerait que la raison soit ailleurs…

Adieux Petrobras ? 
Le pétrolier brésilien quittera vraisemblablement Williams en fin de saison, profitant du départ de Felipe Massa. L’intérêt technique serait fortement réduit (Petrobras devait produire son propre carburant du moteur Mercedes pour le compte de Williams cette saison et au-delà) et les problèmes politiques dont souffre l’entreprise publique depuis 18 mois rendront le retrait plus sage.

l’argent de FIAT chez Ferrari
Très déçu par l’utilisation de l’argent du constructeur italien pour la saison 2016 de la Scuderia Ferrari, Sergio Marchionne a laissé entendre que le groupe FCA investira plus en 2017 et jusqu’en 2019, mais en échange d’un contrôle des dépenses et d’investissements plus rigoureux. Traduction : la main mise de FIAT sur Ferrari sera encore plus grande en 2017.

Nasr et Ericsson chez Sauber en 2017 ? 
Le nombre de place se réduisant, Felipe Nasr et Marcus Ericsson envisagent sérieusement de continuer l’aventure avec Sauber…par défaut. Nous entendons que Ericsson est un déçu des négociations avec Renault (en replacement de Palmer) et que Nasr n’a pas convaincu Haas. Une prolongation chez Sauber devrait toutefois s’accompagner d’une hausse de commandites.

Formule E et Ferrari
Alors que Audi, Mercedes-Benz et BMW visent la Formule E à la fin de la décennie. Ferrari ne compte pas participer à ce championnat, enfin pour Maurizzio Arrivabene, car du côté de Sergio Marchionne « ce serait possible. » L’illustration des contradictions de la Scuderia Ferrari en 2016.

Tension médiatique entre Mercedes et Red Bull
Intéressante joute verbale entre Toto Wolff et Helmut Marko concernant la gestion du pilote Max Verstappen et plus largement de la gestion des pilotes dans une équipe. Une joute n’ayant aucun intérêt notable, mais qui est intéressante, car elle met Mercedes et Red Bull à égalité et force la marque à l’étoile a redescendre de son trône.

 

Publié dans Paddock Confidences | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur GP Brésil 2016 – Paddock Confidences

Pendant ce temps Petrobras redéfinie sa stratégie sponsoring

Le pétrolier brésilien PETROBRAS a décliné l’offre d’être un sponsor premium pour les Jeux Olympiques de Rio 2016 et à stopper son partenariat avec le Fédération de Football Brésilienne. La société redéfinie ses investissements.

L’effort financier pour devenir partenaire des JO 2016 et du Football a été jugé trop important par le conseil d’administration de PETROBRAS. Ce contre temps décisionnel met en difficulté la crédibilité des membres du Comité d’organisation des Jeux Olympiques de Rio pour séduire les plus grandes sociétés du pays. L’ambiance est à la modestie et la stratégie de la marque brésilienne en plein bouleversement.

Approché pour devenir un sponsor de niveau 1 (le plus important et donc proche de plusieurs dizaines de millions d’euros d’investissements), PETROBRAS deviendra un simple sponsor de niveau 3 (un partenaire à hauteur de 1 ou 2 millions d’euros).

La société a fait valoir comme raison principal de ce changement radical de politique d’exposition de sa marque qu’elle ne souhaite plus devenir sponsor de grands événements et organisations sportives. Elle a décidé de concentrer son investissement sur les partenariats d’athlètes professionnels visant pour les JO 2016 un soutien de 25 athlètes dans 15 disciplines différentes.

Cette stratégie est actuellement visible auprès de Williams F1 Team. La marque brésilienne contribue à hauteur de 4 millions d’euros au salaire du pilote Felipe Massa et se contente d’un partenariat modeste avec l’équipe d’une hauteur de 2 millions d’euros environ depuis 2014.

Publié dans Marketing | Tagué , , , | Commentaires fermés sur Pendant ce temps Petrobras redéfinie sa stratégie sponsoring

Avant Poste – Felipe Massa et la tourmente Petrobras

Felipe Massa PetrobrasDimanche 16 Août les rues de Rio de Janeiro sont noires de monde. Les slogans sont durs envers le gouvernement de Dilmar Rousseff. Dévastateur aussi.  900.000 personnes souhaitant obtenir la vérité sur le parfum corruption entourant le pétrolier national, Petrobras.

Dirigeants en prison, politiques proche de l’ancien président Lula pointés du doigt, deux milliards d’euros envolé pour corrompre, la justice Brésilienne découvre au fil de cette histoire un scandale dont le Brésil n’avait pas besoin. Tout juste sorti de la Coupe du Monde et avant les Jeux Olympiques en perspective, l’année 2015 devait être celle de l’apaisement. Il n’en est rien et c’est tout un système qui de 2004 à 2014 est pointé du doigt. Une situation qui pousse Petrobras, le 10ème pétrolier mondial, au bord du gouffre financier. Son action a chuté de plus de 80% en quelques semaines. La présidente Dilmar Rousseff est soupçonnée également de participer au système. Elle était ministre de l’énergie sous Lula. Les suspicions sont grandes.

A Grove, l’équipe marketing de Williams est en attente. Le sponsoring de Petrobras depuis 2014 est indexé en partie sur le salaire de Felipe Massa. Les investigations de la justice brésilienne couvrant l’ensemble des dépenses du pétrolier, le temps passe. Sans l’argent de son partenaire, l’avenir du pilote brésilien parait compromis. Mais pas réellement l’avenir entre Williams et le pétrolier. En effet, Aldemir Bendine, le directeur général de Petroleo Brasilero a indiqué en début du mois d’Août qu’il faudra restructurer la crédibilité de l’entreprise Petrobras auprès des investisseurs et que cette restructuration durera environ 5 ans. Déjà la compagnie nationale entend céder pour 15 milliards de dollars d’actifs avant la fin de l’année 2016 et prospecte auprès de partenaires pour son développement futur.  Mais, comme la spirale est négative en ce moment, la justice américaine va infliger une amende de 1,6 milliard de dollars à la compagnie brésilienne. Soit la plus grosse  pénalité infligée par les États-Unis pour une affaire de corruption.

Côté sponsoring, Petrobras débourse un total de 6 millions d’euros d’après les estimations du BusinessBookGP2015 (voir ici pour obtenir l’édition PDF). Dans le détail, deux millions de sponsoring sur la voiture et quatre millions de participation au salaire de Felipe Massa. L’accord sur une base de cinq saisons signé en 2014 comprenait également la fourniture à partir de 2016 d’un carburant spécifique à l’équipe Williams. Propulsée par un moteur Mercedes-Benz l’équipe anglaise utilise depuis 2014 le carburant du pétrolier partenaire de la marque allemande, la malaisienne Petronas.

La situation au Brésil compromet l’avenir de Felipe Massa. Le pilote est confiant pour la saison prochaine, mais pas de porte de sortie pour 2016. Attendre est sa seule solution. Côté Williams l’attente frôle l’angoisse. Le plan prévoyait à partir de 2016 un investissement important de plus de 10 millions d’euros par année de la part du pétrolier. Les têtes du marketing de l’équipe anglaise tentent de convaincre les dirigeants brésiliens que le sponsoring F1 est une bonne chose pour restaurer leur image. Prenant exemple sur le sponsoring de 5 ans signé par la banque UBS en 2010, pour des raisons équivalentes. L’argument est séduisant, mais l’attente que la justice éclaircisse le scandale pour l’apaiser le brouillard est la seule solution, avant d’imaginer une suite. Il n’est pas impossible que la présence de Petrobras soit réduite la saison prochaine et se contente de fournir le carburant contractuellement négocié. Felipe Massa et son salaire devra ainsi être fortement réduit autour de 2,5 millions d’euros en 2016, pour qu’il puisse rester dans l’aventure.

L’option 2016 de Felipe Massa est sur la table, validée du bout des lèvres, mais dans l’attente des résultats de la justice à Rio de Janeiro. Vu l’ampleur du dossier les enquêteurs disposent de moyens importants afin de rapidement apporter des preuves et tourner cette sombre page de l’histoire brésilienne. L’opération restauration de Petrobras pourrait bénéficier à Williams, mais est-ce que cela bénéficiera à Massa ?

Publié dans Economie, Management, Marketing, Transferts | Tagué , , , , | Commentaires fermés sur Avant Poste – Felipe Massa et la tourmente Petrobras

Williams, Petrobras et Martini

L’équipe Williams F1 annoncera dans les prochaines semaines plusieurs deals avec des sponsors. La marque italienne de boisson Martini a été la première d’entre elle. L’accord sera dévoilé dans deux semaines et l’apport est compris entre 10 et 15 millions d’euros annuels durant trois saisons. En début de semaine c’est le pétrolier brésilien Petrobras qui était annoncé par F1Today.nl, également pour un accord de trois ans autour de 10 millions d’euros annuels. Enfin Banco do Brasil, soutien Felipe Nasr, ne sera pas un sponsor majeur.
Notons que la présence de Martini ne sera pas aussi importante qu’annoncé. Williams souhaite garder ses couleurs blanches et bleu classique comme identité de marque. La présence de la marque italienne serait visible sur l’aileron et les dérives de l’aileron arrière, selon toute vraisemblance. C’est une bonne opération pour Williams F1 Team. Car le départ du pétrolier vénézuélien PDVSA chez Lotus c’est accompagné d’un accord financier compris entre 10 et 15 millions d’euros. Ce qui signifie que pour 2014, le budget sponsoring du team de Grove sera plus important que celui de 2013.
—————————————————————
The Williams F1 team announced in the coming weeks several deals with sponsors. The Italian brand of drink Martini was the first of them . The agreement will be announced in two weeks and the contribution is between 10 and 15 million annually over three seasons. Earlier this week it was the Brazilian oil Petrobras was announced by F1Today.nl, also for a three-year agreement around 10 million euros annually . Finally Banco do Brasil, Felipe Nasr support will not be a major sponsor.
Note that the presence of Martini will not be as important advertised. Williams wants to keep its classic white and blue colors as brand identity. The presence of the Italian brand is visible on the wing and drift the rear wing . This is a good deal for Williams F1 Team. Since the start of the Venezuelan PDVSA oil at Lotus is accompanied by a financial agreement between 10 and 15 million. This means that for 2014, the sponsoring team Grove budget will be greater than 2013.
Publié dans BusinessNewsF1, Marketing | Tagué , , , | Commentaires fermés sur Williams, Petrobras et Martini

Sponsoring F1 – Lotus et Petrobras

Lotus_Petrobras_F12010Selon les médias brésiliens, Lotus Racing est proche de parvenir à un accord de sponsoring avec le pétrolier Petrobras.

Selon O Globo, l’accord sera visible dès le GP d’Espagne en Mai prochain. La valeur de ce contrat est estimée entre 5 et 9 millions de dollars (3.5 et 6.5 millions d’euros). Certaines rumeurs indiquent toutefois que Petrobras discute avec d’autres équipes. D’autres, indiquent que le contrat est déjà signé.

Petrobras avait été sponsor de l’équipe Williams entre 1998 et 2008, avant d’avoir signé un précontrat avec Honda pour 2009. Le départ du constructeur japonais, provoqua le départ du pétrolier brésilien, qui ne souhaitait pas sponsoriser Brawn GP.

Publié dans Actualités, Rumeurs | Tagué , , | Commentaires fermés sur Sponsoring F1 – Lotus et Petrobras

Bruno Senna et 2009

Depuis plusieurs semaines, nous savons que Bruno Senna négocie son entrée en Formule 1 l’année prochaine. L’annonce sera pour la semaine prochaine.

 » Ce n’est pas un secret que je parole avec Honda, Toro Rosso et les autres aussi. Mais rien n’est encore signé. Il est important que les gens le comprennent. «  Indique le jeune homme. Que l’on place volontiers à un poste de pilote titulaire ou d’essais chez Honda (un test est prétendument prévu d’ailleurs ce mois ci) et Toro Rosso.

Toutefois son nom reste magique et les sponsors le suive. Il est entendu que le groupe pétrolier brésilien Petrobras, est très intéresser de placé Senna chez Honda. On parle aussi de la société Embratel. Même si un démenti du pilote laisse planer la rumeur. Autre sponsor soutenant Senna, est Santander et enfin Hublot qui est de plus en plus offensif sur le marché du sponsoring sportif.

Enfin, Bruno Senna, se serait vu offrir 14 millions de dollars pour piloter une Toro Rosso en 2009, a annoncé vendredi Agencia Folha, l’édition sportive du magazine Folha de Sao Paulo.

Publié dans Actualités, Transferts | Tagué , , , , | Commentaires fermés sur Bruno Senna et 2009

Petrobras clarifie l'avenir de Fernando Alonso

L‘équipe Williams déjà atteinte de plein fouet par les difficultés du groupe Baugur et par RBS, qui malgré tout devrait continuer son sponsoring pour 2009 et 2010 avec l’équipe, doit subir un nouvel affront de taille. ‘Le départ de Petrobras qui s’envole chez Honda’.

Selon le site GrandPrix.com, le pétrolier brésilien souhaite se rapproché du programme EarthDream de Honda, pour une question d’image. Un manque à gagner de 15 millions d’euros pour l’équipe de Grove.

Une porte ouverte pour Bruno Senna, très lié au pétrolier. Et une forte indication sur l’avenir de Fernando Alonso. Car selon le site américain, le pilote a maintenant décidé de prolonger son aventure avec Renault pour 2009. Mais précise bien que si le double champion du monde ne fait pas d’annonce, c’est uniquement parce que Renault n’a aucune alternative pour le remplacé en direct.

L’annonce de l’intention du pétrolier brésilien, ouvre donc des indictions plus claires, mais uniquement sur le court terme, car 2010 reste encore brumeux. Banco Santander négociant le retrait de Kimi Raikkonen, voir de Felipe Massa pour espéré Fernando Alonso chez Ferrari après deux année chez Renault F1 Team.

Publié dans Actualités, Transferts | Tagué , , , , | Commentaires fermés sur Petrobras clarifie l'avenir de Fernando Alonso