Archives du tag : Prodrive

La brève histoire de Benetton et Ford en 1998

alexander_wurz__australia_1998Depuis maintenant 16 ans, Renault est présent directement ou indirectement dans les murs de l’usine d’Enstone. Un épisode a faillit tout faire basculer pourtant. Symbole d’une lutte interne et d’influences. Retour en arrière. En 1998. La brève histoire de Benetton et Ford.

Septembre 1997, Flavio Briatore quitte ses fonctions et David Richards le remplace quelques jours plus tard. L’anglais, propriétaire de la société d’ingénierie Prodrive arrive seul aux commandes d’un navire à la dérive sportif et politique. Mis en vente pendant quelques mois, Benetton Formula ne trouva pas preneur, forçant alors la famille Benetton à trouver une solution radicale. La mission de Richards est de faire un audit et d’ensuite débuter les démarches aboutissants à un nouvel avenir.

Dès son arrivée, l’anglais découvre que Benetton Formula que le sponsoring principal de Mild Seven expire fin 1998, mais le plus important était qu’il n’y avait pas de moteur !

Dans le tourbillon du coup d’état chez Benetton, Flavio Briatore avait principalement utilisé la Scuderia Minardi comme base arrière politique. L’italien avait acheté une option du moteur Mecachrome pour l’usine de Fazena en 1998 (avec l’espoir de vendre l’équipe italienne à British American Tobacco) et revend son option à Benetton qui hérite ainsi du moteur Mecachrome (ex Renault RS9).

David Richards perturbé par les premières semaines de sa présidence, tarde à réaliser son audit et la famille Benetton s’impatiente. L’équipe signe au dernier moment un contrat de fourniture pneumatique avec Bridgestone et Richards pointe du doigt le problème : il faut un moteur provenant d’un constructeur.

Dès le Grand Prix de San Marin 1998, David Richards dîne avec Martin Whitacker,  directeur de Ford Motorsport. L’anglais glisse à son interlocuteur que Benetton n’a qu’un contrat pour 1998  et 1999, sans exclusivité, avec Mecachrome et qu’il souhaite un vrai partenariat moteur avec un grand constructeur. Whitacker prend note. La situation de Ford est opaque. Son implication dans l’équipe Stewart a été augmentée, mais les résultats tardent. Richards souhaite un moteur pour l’an 2000, voir 1999 si possible. L’idée sur le fond n’est pas rejetée par Ford. Toutefois la rumeur d’une vente de Cosworth à Audi s’annonce dans la presse. En coulisse, Mecachrome discute avec BAR et Sauber.

Juste avant la course de Monaco, Renault annonce que Flavio Briatore allait s’occuper de la vente des moteurs Mecachrome (via Supertec), Giancarlo Fisichella (pilote managé par Briatore) termine sur le podium de la course. En coulisse, David Richards est ravit. Il a signé les accords Concorde jusqu’en 2008 assurant l’avenir de l’équipe Benetton et les performances des B198 permettent de penser qu’il peut conclure un accord avec Ford.

En Juin, tout s’accélère.  Richards pense fermement qu’il faut que Benetton change de moteur. Estimant que Renault ne reviendra pas en 2000 ou 2001, parce que la marque française a signé un contrat de 5 ans avec Flavio Briatore. Par contre, la rumeur de vente de Cosworth l’ennuie. La société Vickers, véritable propriétaire du manufacturier moteur, souhaite vendre. Richards  demande à Martin Whitaker plus d’informations, concernant l’implication de Ford en Formule 1. Un délai est demandé. Dans la presse, Honda Motor Compagny annonce son retour pour 1999 avec un accord avec la marque de tabac Mild Seven (Japan Tobacco) aurait été signé. Le financement de Benetton Formula pour le futur est menacé. Fin juin, BAR annonce un contrat de deux saisons avec Mecachrome-Supertec.

Au début du mois de Juillet, les rumeurs de l’avenir sur Ford s’enflamment. Le constructeur américain souhaite s’impliquer plus en Formule 1. Un projet de rachat de la famille Benetton de 50% de Cosworth Racing avec Ford, en échange d’un partage de Benetton Formula se dessine. Ce n’est qu’une rumeur. En marge du Grand Prix de France, Mecachrome annonce un nouveau moteur pour 1999 et 2000 et une nouvelle génération pour 2001. Quelques jours plus tard, Flavio Briatore s’entretien avec Tom Walkinshaw concernant la rumeur que TWR souhaite racheter l’activité F1 de Cosworth. L’écossais dément, précisant qu’il souhaite toutefois changer de moteur pour 1999 et demande des informations sur le futur moteur Supertec.

Vendredi 10 Juillet 1998, David Richards arrive chez Mecachrome dans le paddock de Silverstone. Une heure plus tard, l’annonce tombe : Benetton disposera d’un moteur Supertec-Mecachrome pour 1999 et 2000. 5 jours plus tard, Ford reprenait l’activité moteur F1 et électronique Pi Research. Un mois plus tard, la division d’ingénierie Cosworth est cédée à VW/Audi.  L’histoire n’est pas terminée pour autant. L’idée en 2000 de fournir Stewart et Benetton séduit fortement Ford. Les discussions avec David Richards sont toujours actives. Mais l’homme est isolé. En substance, Benetton souhaite une fourniture moteur pour 2000, tandis que Ford souhaite une participation dans l’équipe italienne.

Jouant à quitte ou double, Richard indique à la famille Benetton qu’il partira de l’usine d’Enstone dans le cas ou un accord avec Ford n’est pas conclu. Quelques jours plus tard David Richards quitte Benetton Formula à peine une saison après avoir remplacé Flavio Briatore. Il est remplacé par Rocco Benetton.

En Décembre, Ford Motor Compagny annonce avoir prolongé l’aventure Stewart GP jusqu’en 2001. Juste avant, par l’entremise de Flavio Briatore, le manufacturier tabac japonais, Mild Seven prolonge jusqu’en 2000 contre 35 millions de dollars par année, son sponsoring avec Benetton Formula. Déjà en coulisse, l’ombre de Briatore et Renault se profile…

Publié dans Histoire F1 | Tagué , , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur La brève histoire de Benetton et Ford en 1998

F1 – Prodrive gèle son projet F1

Le projet Prodrive F1 est en attente. Dans l’attente d’une meilleure opportunité d’entée. Après trois échecs (2008,2010 et 2011), la société de David Richards est tournée vers d’autres projets sportifs avec Aston Martin en GT, et prochainement la Mini en WRC.

« Actuellement, nos plans F1 sont en attente parce que nous suivons beaucoup d’autres projets. Pour les nouvelles équipes, les conditions d’entrée ont fondamentalement changés sur le plan financier. C’est sur cette base actuelle que nous abandonnons notre projet pour l’instant. » indique David Richards au médias allemands.

Toutefois, l’anglais reconnait que le travail de Lotus, Virgin et HRT est impressionnant : « Je tire mon chapeau pour leur travail et devant l’immense effort qu’ils ont fournis. Mais je ne veux pas qu’Aston Martin ou Prodrive subisse cela. Pour nous, un tel scénario ne serait examiné que si nous avons l’assurance d’être compétitif. »

En 2008, Prodrive devait entré en championnat du monde avec une monoplace McLaren-Mercedes cliente, mais n’avait pas réussit à réunir l’argent nécessaire (environ 150M$ à l’époque). En 2010, la possibilité de participer était forte, grâce au budget plafond de 45 millions d’euros environ, mais la FIA n’a pas retenue sa candidature. Enfin, en 2011, Prodrive a abandonné une arrivée en 2011, après avoir découvert les conditions de participation.

Publié dans Actualités | Tagué | Commentaires fermés sur F1 – Prodrive gèle son projet F1

F1 – Prodrive abandonne son projet 2011

David Richards, patron de Prodrive, indique que son entreprise ne fera pas d’offre pour entrer en Formule 1 en 2011.

Dans son communiqué, Richards a déclaré «  nous nous concentrons actuellement sur le retour de Prodrive dans en WRC en 2011 et qui prend une ressource importante pour concevoir et développer totalement une nouvelle voiture. Dans le même temps, nous continuons à développer nos activités avec Aston Martin dans la catégorie des voitures de sport aux Etats-Unis, Europe et Aux Mans. Nous avons aussi un programme V8 Supercar en Australie avec Ford, ainsi que de nouveaux investissements dans les technologies automobiles de pointe pour des applications dans les voitures de routes, qui est un programme très exigeant pour l’entreprise. »

« Relever le défi du lancement d’une nouvelle équipe en Formule 1, trouver le financement nécessaire et développer une voiture à partir de zéro est une entreprise de grande envergure qu’il ne doit pas être sous-estimés. Comme prévu, nous avons analysés aux défis, techniques et financiers, des nouvelles équipes cette année (…), j’ai énormément d’admiration pour leurs efforts, je ne crois pas que cela constitue un moyen approprié dans la stratégie de Prodrive ou Aston Martin. »

Le problème de Prodrive est de ne pas avoir résolu deux critères : Etre techniquement compétitif et avoir des arguments économiques. Aucun des deux critères n’a été réuni. Le projet est donc ajourné. Toutefois, l’idée de l’équipe ne semble plus se diriger vers un projet 100% F1, mais acheter une équipe déjà en place à terme (voir : Prodrive vise aussi 2011)

Enfin, signalons que les problèmes financiers de l’actionnaire principal d’Aston Martin, le trouve DAR Investment est en difficulté financière et la viabilité de ce partenaire n’avait pas été considéré comme viable financièrement par la FIA (voir : Une raison de l’échec Prodrive en 2010).

Publié dans Actualités, Analyses | Tagué , | Commentaires fermés sur F1 – Prodrive abandonne son projet 2011

F1 – Prodrive vise aussi 2011

Nous pouvons vous dévoiler en exclusivité pour la France, que Prodrive dispose d’un projet de Formule 1 pour 2011.

Selon notre ami, le journaliste Dimitris Papadopoulos sur son blog (à consulter  ici) , David Richards aurait bien un projet de Formule 1 pour l’avenir, qui sera entérinée par le conseil d’administration de son entreprise demain. Sur son blog, Dimitris, cite Richards :

« Nous sommes dans une phase d’évaluation de la situation et de compréhension de la demande de la FIA. Nous avons un Conseil d’administration demain ou nous discuterons de la situation et je soupçonne que nous exprimerons notre intérêt par écrit. » Lance Richards.

Partir de zéro ou acheter une équipe ?

« Je suis néanmoins prêt à penser qu’acheter une équipe existantes, serait mieux que partir de zéro, par manque de temps et surtout en se basant sur l’expérience récente. » indique à Dimitris, David Richards.

Publié dans Actualités | Tagué | Commentaires fermés sur F1 – Prodrive vise aussi 2011

F1 – Une raison de l'échec Prodrive en 2010

Lorsque le projet Prodrive pour la saison 2010 a été annoncé fin Avril 2009. L’idée de David Richards était de faire courir une monoplace sous le nom de sa société, Prodrive,  en 2010 et 2011, puis d’Aston Martin en 2012. Son projet était financé à 90% par le fond d’investissement Koweïtien DAR.

Le projet n’a pas été retenu par la FIA, car DAR Investment avait été retiré de la bourse dès le 1 Avril 2009, et la compagnie n’a plus publié ses bilans d’activités depuis 2008.

Dimanche, Un tribunal koweïtien a placé sous protection judiciaire la société en difficulté Dar Investment. Cette dernière est sous une dette de 3 milliards de dollars. La vente de 50% d’Aston Martin n’est pas envisagée.

Cela confirme que les nouveaux projets en Formule 1 étaient bien, pour la plupart, fragile.

Publié dans Analyses, Business News F1 | Tagué , | Commentaires fermés sur F1 – Une raison de l'échec Prodrive en 2010

F1 – Renault F1 et Prodrive

L’équipe Renault met au point un plan pour quitter la Formule 1 avant le début de la semaine prochaine, indique le journal l’Equipe.

Selon le quotidien, Bernard Rey, mène des travaux pour trouver une stratégie de sortie, tandis que Carlos Ghosn a chargé une équipe de faire une étude sur la possibilité de trouver un accord avec David Richard et Prodrive. Bernie Ecclestone aurait été mis au courant récemment.

Prodrive souhaite un accord qui implique le minimum de dépenses à l’acquisition. Un constructeur serait partenaire de la société de David Richards.

Enstone devrait donc être vendu, mais pas l’unité moteur qui continuera en 2010 à fournir l’équipe rachetée et Red Bull Racing.  Toutefois il est entendu que Prodrive n’est pas le seul sur le dossier, et que Renault dispose d’un plan B en cas d’échec.

Publié dans Rumeurs | Tagué , | Commentaires fermés sur F1 – Renault F1 et Prodrive

F1 – Renault F1 vendu à Prodrive en 2010 ?

Le constructeur français pourrait être sur le point de vendre son usine anglaise à Prodrive dans les prochains jours, selon la rumeur du paddock de Singapour.

L’histoire circule depuis qu’ING et Mutua Madrilena se sont retirés avec effet immédiat. David Richards et Prodrive sont sur le point d’acheter l’usine de Enstone pour une somme de 54 millions d’euros minimum (bien faible en rapport au 80M€ obtenu par BMW de la vente de son équipe).

David Richards a été vu la semaine dernière en grande discussion avec Carlos Ghosn sur le stand Renault du Salon de Francfort. Le 16 Septembre dernier, l’anglais a été aperçu à Enstone lors d’une visite qui n’avait rien de touristique.

Publié dans Actualités, Rumeurs | Tagué , | Commentaires fermés sur F1 – Renault F1 vendu à Prodrive en 2010 ?

F1 – Prodrive et Force India

La situation de Force India inquiète dans le paddock. Déjà en Mars, TomorrowNewsF1 vous indiquait que Force India pourrait être à vendre(voir ici). Une rumeur qui a été confirmée par Chris Sylt qui indiquait que l’équipe indienne, en Avril, n’avait que 12 mois de visibilité financière devant elle (voir ici) .

Vijay Mallay n’a plus les moyens de ses ambitions depuis sa chute financière (voir ici pour en savoir plus) et il cherche à vendre son équipe depuis près de trois mois. Un candidat s’annonce : Prodrive.

Une rumeur dans les paddocks de Valencia indique que l’équipe de David Richards pourrait faire une offre d’achat envers Force India. Prodrive insiste pour obtenir un moteur Mercedes-Benz depuis 2006 et ses liens avec le constructeur allemand.

Reste à savoir si cette rumeur se vérifiera d’ici deux semaines. Mallay a besoin d’argent et son équipe est évaluée autour de 50 à 60 millions de dollars, en suivant la loi du marché actuel. Soit une dévaluation de 40% par rapport à ce qu’il avait déboursé en 2007.

Publié dans Actualités, Rumeurs | Tagué , | Commentaires fermés sur F1 – Prodrive et Force India

F1 – Prodrive avec Lola pour 2010 ?

Le constructeur Lola a confirmé son intérêt pour entrer en Formule 1 à la condition que le budget plafond soit adopté et ne soit pas augmenter au-delà des 45 millions d’euros annoncés. Toutefois, beaucoup d’observateurs pensent qu’une association entre le constructeur anglais de châssis et Prodrive serait naturelle.

L’idée de reproduire l’association d’un fournisseur châssis et d’une équipe d’exploitation est dans l’air. Lola a l’expérience de la construction d’un châssis et les outils de conceptions modernes. Prodrive est un formidable préparateur et une organisation sérieuse disposant d’une certaine puissance marketing. La mutualisation des deux projets permettra de gagner du temps pour l’un et pour l’autre.

David Richards a prévu un vaste projet avec le Moyen-Orient et Lola a besoin de la F1 pour survivre et refaire une image largement écornée depuis le retrait du ChampCar et de la F3000 et l’avènement de Dallara en IndyCar et sur les disciplines préparatrice à la F1.

Lola – Prodrive, une association logique qui pourrait bien se rejoindre, car largement complémentaire dans les faits, enfin Prodrive n’a jamais construit de monoplaces, un détail important.

Publié dans Actualités, Analyses | Tagué , | Commentaires fermés sur F1 – Prodrive avec Lola pour 2010 ?

F1 – Prodrive avance dans son projet F1

prodrive

L’arlésienne de la F1 depuis 2006, l’équipe Prodrive de David Richard planifie sont arrivée et les conditions sont bonne pour l’entreprise qui reste un élément solide du sport automobile.

Le chiffre d’affaire de l’entreprise en 2008 a augmenté de 16% et elle a déclaré 2,1 millions d’euros de bénéfice après impôts. Suffisamment rare dans ce milieu pour le souligner. La trésorerie est de 23 millions d’euros, un trésor de guerre qui rend le projet Prodrive F1 beaucoup plus crédible. Pire Prodrive a crée 20 emplois (886 employés ) alors que d’autres licencies.

L’écologie est devenue une deuxième vie pour la société qui développe un KERS pour les voitures de série et une batterie de systèmes de transmission et technologies moteurs. La conception d’une voiture de route n’est plus exclue non plus.

Le projet F1 avance aussi et un projet d’installation au Moyen-Orient est étudié de près. David Richards a eu des discussions avec des gouvernements de la région de Dubaï, mais souhaite que les règlements de la F1 soient stable pour 5 ans au moins. Le projet reprend forme.

Publié dans Actualités | Tagué | Commentaires fermés sur F1 – Prodrive avance dans son projet F1