Archives de la catégorie : Business News F1

L’actualité Business de la Formule 1

Des nouveaux Accords Concordes pour Juin 2011 ?

La Scuderia Ferrari est très active concernant la politique de la Formule 1. Elle a demandé d’établir une enquête interne à la FOTA pour confirmer les dérapages soupçonnés de certaines équipes (Red Bull Racing) en matière de gestion des coûts, tel que cela a été signé avec le RRA.

Mais la Scuderia est aussi active concernant la signature des prochains Accords Concordes qui doivent débuter en 2013. Stefano Domenicali estime qu’une signature du document sera signée d’ici la mi-saison. En Juin 2011.

« Je m’attends dans un proche avenir, en tout cas avant Juin 2011, à avoir des nouvelles car il est dans la responsabilité des équipes d’assurés l’avenir après 2012. Mais il ne faut pas oublier que l’accord à tripartie, avec la FIA, la FOM et les équipes de la FOTA. » lance Domenicali.

La tension sera donc forte pour les six mois avenir car les équipes souhaitent bénéficier de 75% des droits commerciaux de la Formule 1. Toutefois, l’éviction de l’équipe HRT aurait causé des petites fissures dans l’association. Le « peut-être » de Domenicali en conférence de presse aujourd’hui est tout un symbole.

Publié dans Actualités, Business News F1 | Tagué , , , | Commentaires fermés sur Des nouveaux Accords Concordes pour Juin 2011 ?

Gerhard Gribkowsky, Ecclestone et Petara

Bernie Ecclestone avait nié tout lien avec l’affaire  Gerhard Gribkowsky qui secoue l’Allemagne depuis plusieurs jours. Mais un médias allemand fait le lien entre l’argentier de la F1 et le président de la banque Bayern LB.

Gerhard Gribkowsky dispose d’une société de conseil : GG Consulting, enregistré au registre du commerce autrichien. C’est cette société qui a bénéficié selon les enquêtes du virement de 37,5 millions d’euros qui lui sont reprochés aujourd’hui. Mais il existe des faits précis qui interrogent. La SLEC a été vendue à CVC Capital Partner le 25 Novembre 2005. Neuf mois plus tard une première tranche de 16 millions d’euros est virée sur le compte de la société conseil, via une société nommée First Brigde, société enregistrée à l’Ile Maurice depuis le 22 février 2006.

Le 21 Février 2006, l’homme à accès au rôle de « Direktor » et le magazine Stern a trouvé de lien avec une société basée à Jersey du nom de Petara. Il semblerait même que Gribkowsky ait eu des responsabilités dans cette société qui fait partie de la galaxie Bernie Ecclestone. L’enquête à Munich révèle que des accords triangulaires  entre Petara, des sociétés-écrans dans les Iles Vierges par exemple puis la Fondation Sunshine sont à l’origine de l’affaire.

Il semblerait que l’homme d’affaire autrichien disposait de deux emplois – celui de directeur à la Bayern LB et celui d’administrateur de la société Petara.

Les médias allemands estiment que Bernie Ecclestone a probablement été floué dans cette affaire et n’a rien à voir directement dans l’histoire.

Publié dans Actualités, Business News F1 | Tagué , , | Commentaires fermés sur Gerhard Gribkowsky, Ecclestone et Petara

Pas de soutiens de la Communauté Française pour d'Ambrosio

Selon la presse belge, Jérôme d’Ambrosio ne bénéficie pas de soutiens financiers de la Communauté Française. Le ministre des sports belge, André Antoine précise qu’aucune subvention n’a été allouée au jeune pilote Marussia – Virgin Racing pour obtenir son volant 2011.

Dans le cadre de la législation actuelle, datant d’un décret de 2006, aucun aspect financier n’a été entendu entre le pilote belge et la Communauté Française de Belgique. Toutefois, un accord a été entendu, comme avec des pilotes de Karting et Bertrand Baguette explique le site DeMorgen.be.

Le ministre des sports, André Antoine, indique que le budget de son ministère est de 36 millions d’euros,  seulement et qu’il est donc incapable de soutenir un seul pilote de Formule 1. Toutefois, il existe un soutien pour le circuit de SPA-Francorchamps et même une aide pour la retransmission des GP sur la RTBF.

Publié dans Actualités, Business News F1 | Tagué | Commentaires fermés sur Pas de soutiens de la Communauté Française pour d'Ambrosio

F1 – Red Bull Racing a dépensé 160m€ en 2010 !

fota_logoIl y a environ une quinzaine de jour, l’ex président de la FIA, Max Mosley avait indiqué que, lors d’une des dernières réunions de l’année 2010 des membres de la FOTA, l’équipe Red Bull Racing a admi avoir plus dépensé d’argent que ses concurrents et donc, a avoué ne pas avoir respecté le pacte entre les membres et le principe du RRA (voir ici pour souvenir).

Hier, la Gazzetta dello Sport a donné les chiffres en question. Dans les faits, en 2010, les équipes ne devaient pas dépenser plus de 100 millions d’euros (plus qu’annoncé donc en début d’année 2010). Mais, selon le quotidien sportif italien, Red Bull Racing a dépensé environ 160 millions d’euros en 2010.

Notons que dans le règlement FOTA 2010, il est souligné que, si un concourent viole la règle du budget, il devra la saison suivante déduire l’excédent. Ce qui signifie que, cette année, Red Bull Racing devra se contenter d’un budget de 40 millions d’euros !

Le problème est que le plafonnement du budget 2011 n’a toujours pas été décidé par les membres de la FOTA. Sur le principe le RRA est actif jusqu’en 2017, mais il doit être négocié tous les ans par ses membres. Ce qui accentue les déclarations de Max Mosley la veille de Noël.

Publié dans Actualités, Analyses, Business News F1 | Tagué , , | Commentaires fermés sur F1 – Red Bull Racing a dépensé 160m€ en 2010 !

L'affaire Grupo Hispania condamne Carabante

Le 6 Janvier 2011, José Ramon Carabante, lors d’un entretien pour l’Expansion en Espagne avait indiqué qu’il visait un développement de son groupe dans l’immobilier et en Formule 1.

L’homme d’affaire indique qu’un nouvel investisseur prendra des parts dans son équipe. Comme cela avait été déclaré il y a un mois : « Nous somme en négociations avancées pour l’entrée d’un investisseur international dans l’entreprise. Il aura une minorité du capital, parce que nous ne vendrons pas plus (Carabante avait indiqué maximum 25%). Il s’agit d’un investisseur qui aime beaucoup la Formule 1, ce qui sera plus pratique pour nous. »

Dont acte pour l’avenir de l’équipe Hispania Racing Team. Carabante fait participer son réseau d’homme d’affaire à son aventure F1, plusieurs noms ont été cités par le quotidien économique ibérique come Alberto Cortina, Alberto Delso, Jului Diaz Freijo, José Luis Zanetty etc…Mais, L’affaire la plus intéressante concerne son empire immobilier

En Juin 2010, la justice espagnole à lancé une enquête sur la vente de Grupo Hispania à l’été 2008. Un achat qui n’aurait pas été payé, alors que Trinitario Casonva, son propriétaire en demandait 100 millions d’euros (voir ici pour souvenir). Carabante, toujours dans l’Expansion explique qu’il avait payé 50 millions d’euros à la signature, puis 50 millions en 2011. Ainsi, après une enquête,  qui a révélé des vices cachés et plusieurs dettes auprès d’établissement bancaire, Carabante avait attaqué Casanova en lui réclament 133,5 millions d’euros. Finalement, le 29 Décembre dernier, le tribunal d’arbitrage de Madrid a ordonné à José Ramon Carabante de fournir 47,5 millions d’euros, qui n’ont pas été payé pour l’acquisition du Groupe Hispania.

Le tribunal d’arbitrage a aussi mis en lumière que Grupo Hispania avait des actifs d’une valeur de 767 millions d’euros lors de la vente en 2008 et que le prix d’achat, fixé à 100 millions d’euros, n’était pas réaliste en vertu de la valeur des actifs. Casanova devra fournir toute les informations sur sa société pour plus de transparence financière. Le tribunal a aussi demandé à Carabante d’honoré les taxes auprès de la chambre de commerce local allant de 109.000 à 200.000 euros.

Carabante a affirmé qu’il allait restructurer son groupe en 2011.

Publié dans Actualités, Business News F1 | Tagué , | Commentaires fermés sur L'affaire Grupo Hispania condamne Carabante

Espionnage Renault : La piste chinoise

renault_logo_technocentre1Le ministre de l’industrie, Eric Besson, avait déclaré que l’affaire était « sérieuse » hier sur l’antenne de RTL. Aujourd’hui, Renault va porter plainte et pourrait licencier les trois cadres, qui étaient basés au Technocentre,  soupçonnés dans l’affaire d’espionnage, au profit d’un commanditaire chinois. Une hypothèse également étudiée pour les services secrets français, selon Le Figaro, dans ses pages économiques.

La piste chinoise reste plausible, tant le gouvernement de l’Empire du Milieu prévoit d’investir jusqu’à 15 milliards de dollars en dix ans dans le domaine de la voiture électrique au profit des 16 constructeurs nationaux, participant à la mise en œuvre du projet, selon Le Figaro.

Le quotidien ajoute que la direction générale de Renault s’était montrée préoccupée : «  Les faits qu’ils ont cités, s’ils sont avérés, sont des faits sérieux et sont des faits graves. C’est toute la question de la protection de notre secret industriel et de notre innovation qu’il faut renforcer ».

L’enquête interne est toujours d’actualité. La direction juridique du constructeur n’a pas fait de commentaires pour l’instant, précisant juste que la procédure avançait.

Publié dans Actualités, Business News F1 | Tagué , | Commentaires fermés sur Espionnage Renault : La piste chinoise

Sponsoring : du Matra Racing à Lotus Renault GP

Matra RacingL’histoire de Lotus Renault GP Ltd (voir ici) permet de faire un parallèle avec l’histoire du sport en général et surtout raconté un fait similaire qui s’est déroulé en France entre 1987 et 1990 dans le monde du football. Un phénomène unique qui n’a plus jamais eu d’équivalent depuis. Le Matra Racing.

Après avoir investi en monoplace entre 1965 et 1974, puis en endurance, Jean-Luc Lagardère souhaite de nouvelles perspectives de victoires pour la société Matra dont il est devenu le grand patron. Au début des années 80, on parle alors d’Empire Matra et en 1982, Lagardère décide de s’intéresser au football. N’ayant aucun lien avec le milieu il va avaler la structure du Racing Club de Paris qu’il baptise Racing Paris 1 en 1983. L’histoire sportive n’ayant pas vraiment t’intérêt il faut noter qu’en 1987 l’équipe change de nom.

Malgré l’existence depuis 1920 d’un règlement interdisant qu’un club de football arbore un nom d’une marque commerciale, le club se transforme en Matra Racing en 1987. Aucun organe ne viendra jamais contester cette nomination ouvertement commerciale. Lagardère est puissant, il injecte beaucoup d’argent (ce sera le début d’une inflation galopante dans le foot français ou le salaire moyen est passé de 23.000 à 80.000 fr par année. Un épisode qui ne sera plus jamais visible dans le monde du football.

L’affaire Lotus Renault GP rappelle un peu l’histoire du Matra Racing dans son principe de dénomination commerciale pour une organisation sportive.

Publié dans Analyses, Business News F1 | Tagué , , , , | Commentaires fermés sur Sponsoring : du Matra Racing à Lotus Renault GP

F1 – Renault, Lotus Group et un nouveau type de sponsoring ?

Lotus Renault GPDepuis le début de la semaine, une rumeur (bien informé) indique que Lotus Cars a racheté en décembre 2010 50% des parts de Renault F1 Team à Genii Capital. Une annonce qui est fausse.

Nous avons appris que Genii Capital dispose toujours de 100% de l’équipe et réfute cette rumeur de vendre ses parts dans l’équipe F1. D’ailleurs il suffit de se rendre dans le registre de Compagny Houses pour découvrir que le team d’Enstone est la propriété de Gravity Racing International Ltd, elle-même filiale de Genii Capital, et que cette société est propriétaire de la totalité des parts de Lotus Renault GP.

Dès le début de l’annonce de l’alliance entre Renault 1 Team et Lotus Group l’idée d’un rachat de part dans le capital a été abordé. D’abord pour les 25% que détenaient encore le constructeur français Renault dans son équipe, puis ensuite sur un total de 50%, devant expliquer pourquoi l’équipe s’appelle Lotus Renault GP. Les faits sont différents, le constructeur anglais est le sponsor principal de l’équipe.

Dans le registre de Compagnie Houses, la société Lotus Renault GP Ltd et l’héritière d’une société crée en 1984 et nommé Inremco 60, devenu en juillet 1985,  Benetton Formula Limited, puis en 2001 Renault F1 Ltd et enfin Renault F1 Team Ltd en février 2002. Le nom Lotus Renault GP Ltd date du 16 décembre 2010. Voilà l’explication de la déduction.

Lotus apparait dans le nom de la société, donc il est actionnaire de l’équipe. C’est en fait une astuce pour que l’on nomme le nom de Lotus dans l’équipe de manière officielle et non pas comme un sponsor. En effet, qui écrit à propos de l’équipe Ferrari : l’équipe Marlboro Scuderia Ferrari ? ou encore de McLaren, l’équipe Votafone McLaren-Mercedes Racing ? Le sponsor n’est jamais cité dans les écrits (hors communiqués de presse). Le réflexe est donc là. Une manière pour Lotus Group de rentabiliser son investissement identitaire de manière astucieuse avec Genii Capital.

Mais cela n’exclut en rien les droits des Accords Concordes de l’équipe Renault F1 Team. Etant donné que la filiation est directe avec l’histoire et que le changement de nom de l’équipe ne remet pas en cause les propriétaires (Gravity Racing International Ltd dispose de 100% des parts contre 75% auparavant).

Intéressant aussi les chiffres annoncés ici et là. Dans un premier temps le chiffre de 17 millions d’euros annuels a été annoncé (pour un total de 119 millions d’euros sur la période jusqu’en 2017), puis un autre chiffre de 30 millions d’euros nous a été confirmé par la suite. Une différence de 13 millions d’euros qui pourraient expliquer ce Naming d’équipe tout à fait novateur.

Publié dans Analyses, Business News F1 | Tagué , | Commentaires fermés sur F1 – Renault, Lotus Group et un nouveau type de sponsoring ?

Rebondissement dans l'affaire BayernLB

bayernlpGerhard Gribkowsky, l’homme qui était soupçonné de fraude à grande échelle (voir ici) pour avoir détourné de l’argent via des sociétés écrans et une fondation en Autriche a été arrêté cet après midi.

L’affaire BayerLB était devenue depuis Lundi une affaire d’Etat au point que le gouvernement Merkel avait demandé des comptes très rapidement dans cette affaire. Gribkowsky avait déclaré à la presse allemande dans le passé, que ses  connexions avec Ecclestone n’étaient que pure spéculation et sa fortune provenait de l’argent de sa famille. Il a été congédié de son poste à la BayernLB, en 2008 suite à un rachat raté d’une banque autrichienne. Il est vrai que les relations entre la banque allemand et l’argentier de la Formule 1 ont toujours été tendu depuis la chute de l’empire Kirch et le rachat par le CVC Partners des droits commerciaux de la F1.

Notons toutefois, que la BayernLB, a déclaré mercredi qu’elle n’avait aucune raison de croire que la vente de la Formule 1 n’ait pas été effectuée correctement.

Publié dans Business News F1 | Tagué | Commentaires fermés sur Rebondissement dans l'affaire BayernLB

Renault victime d'espionnage industriel…

renault_logo_technocentre1Le constructeur Renault a été victime d’espionnage industrielle. Trois cadres du constructeur au losange, dont un membre du comité de direction a été mis à pied pour avoir transmis des informations importantes mettant en cause les intérêts du groupe.

Après enquête interne, les informations sensibles avaient pour contenu les véhicules électriques précise une source proche du dossier ce matin. Renault a axé sa futur stratégie sur le 100% électrique, un pari qui n’est pas suivi par la majorité de ses concurrents et partenaires (voir ici pour en savoir plus).

Selon une porte-parole du groupe Renault, interrogée par l’AFP, l’affaire remonte à fin août 2010. Il semble aussi  que l’enquête interne est toujours en activité et le constructeur semble inquiet, selon La Tribune, des conséquences de cette affaire.

L’industrie automobile et l’espionnage industriel, un univers qui cohabite depuis bien longtemps. Mais c’est la première fois, depuis l’affaire McLaren-Ferrari en 2007, qu’une affaire de ce type touche l’industrie automobile. Dû moins médiatiquement (il y a eu une affaire d’un employé de GM en 2010). En 2007, un employé de Renault avait été mis en examen pour espionnage industriel.

Lire aussi l’article sur la France, grande spécialiste de l’espionnage industriel en cliquant ici

Publié dans Actualités, Business News F1 | Tagué , | Commentaires fermés sur Renault victime d'espionnage industriel…